Le bar à parfum : tendance en France

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le bar à parfum est maintenant un phénomène de mode sur le territoire national. Certes, c’est un nouveau concept pour les Français mais il existe déjà depuis une dizaine d’années dans d’autres pays. Pour rendre service aux amateurs de fragrance, un bar olfactif vient d’ouvrir ses portes dans la capitale parisienne au mois d’avril. De même, Jean-Paul Gaultier a également lancé sa propre « Source ».

Liquides, le bar olfactif de Paris

Liquides est le nom du bar olfactif parisien qui vient d’ouvrir ses portes. Dans une surface de 40 mètres carrés, une barmaid s’occupera de tous les visiteurs. La particularité de ce bar à parfum est que la boutique ne met pas en vente les fragrances de marque que l’on peut trouver facilement dans les magasins de parfumerie. Liquides commercialise uniquement les essences parfumées ayant obtenu des labels artisanaux. Etant donné la rareté et l’originalité des produits mis en vente, leurs prix de vente seront un peu plus élevés, entre 100 à 300 euros.

La Source by Thierry Mugler

La Source : c’est le nom que la maison Thierry Mugler a donné à son bar à parfum. Les amateurs de la marque pourront désormais s’approvisionner librement auprès de la boutique lorsque leurs flacons sont épuisés. Ils auront le choix entre quatre types de fragrances et pas n’importe lesquels : Angel Eau de Toilette, Womanity, Angel et Alien. Ce sont les parfums phares de Thierry Mugler.

Le principe de la boutique La Source est simple. Toute personne souhaitant s’approvisionner en parfum pourra apporter son flacon auprès du bar olfactif et le remplir elle-même ou avec l’aide d’un vendeur. La qualité de ces parfums de marque ainsi que leur arôme ne seront aucunement altérés puisqu’ils seront conservés dans des contenants en aluminium. Le principal avantage du bar à parfum est que le prix sera moins élevé que d’habitude puisque les clients auront juste à payer l’essence et non le flacon.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »