Les parfums miniatures

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les parfums miniatures ne diffèrent pas des fragrances standards qu’on rencontre habituellement dans les boutiques de parfumerie. La seule différence entre eux réside dans leur flacon. Celui des premiers sont de petite taille, allant de 1 ml à 5 ml. Mais l’essence contenue dans ces récipients restent la même.

Utilité des parfums miniatures

Les parfums miniatures attirent les adeptes de fragrance pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ils sont très adulés par les collectionneurs. Avec le temps, ces petits flacons prennent de la valeur. Récemment, Bernard Gangler, auteur d’un livre intitulé « Miniatures de parfum de collection de 1800 à nos jours » a fait connaitre au public sa collection comprenant près de 1 500 miniatures datant de 1792 à 2013.

Ensuite, certaines personnes qui aiment le changement préfèrent investir dans les miniatures afin de pouvoir changer de fragrance au fil des saisons, de la tendance ou de la nouveauté. D’autres décident d’acheter des parfums miniatures dans le but d’avoir toute une variété sur leur coiffeuse. La majorité des marques comme Dior, Yves Saint Laurent, Chanel, Lolita Lempicka, Bulgari, Cacharel, Lancôme, Guerlain, Cartier, Jean Patou, etc. n’hésitent donc pas à éditer leurs fragrances dans ce format afin de satisfaire les besoins de leur clientèle.

Enfin, les parfums miniatures sont également très adulés par les femmes pour leur praticité. Faciles à transporter, ils n’encombreront pas leur sac à main et ne prendront pas beaucoup de place dans leur trousse de toilette même avec les autres produits de beauté. Le prix est également un atout important des fragrances miniatures.

Du côté des parfumeurs, les miniatures leur servent en premier lieu d’échantillon afin de faire connaitre leur nouveau parfum lors du lancement. Dans les parfumeries, il n’est pas rare que les miniatures sont offertes gratuitement aux clients les plus fidèles.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »