L’usage du parfum en été

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En été, notre mode de vie change que ce soit dans notre tenue vestimentaire ou notre alimentation. Concernant les parfums, il est préférable d’opter pour la légèreté afin de préserver la santé de la peau et la susceptibilité de l’odorat.

Comment se parfumer en été ?

La senteur d’une fragrance peut changer d’une personne à une autre. En outre, la chaleur de l’été a tendance à exhaler davantage et à altérer leur odeur. Elle peut donc devenir un véritable supplice pour l’utilisateur surtout s’il se trouve dans un endroit confiné : voiture, salle de fête, etc. Le parfum peut provoquer un mal de tête terrible. Par ailleurs, certaines fragrances peuvent laisser des tâches brunes sur la peau, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on utilise des parfums sans alcool.

Pour éviter tous ces désagréments, il est préférable de se parfumer légèrement et se rendre de préférence dans un endroit frais et aéré pour le faire. Au lieu de vaporiser directement votre fragrance sur la peau, parfumez plutôt vos cheveux ou vos habits en respectant la distance requise afin de ne pas laisser de trace. Pour plus d’uniformité, vaporisez devant vous votre parfum afin de créer un nuage de brume puis passez dedans. Les fines gouttelettes se déposeront sur plusieurs parties de votre corps formant un ensemble harmonieux.

Comme les produits de beauté annexes sont de plus en plus nombreux actuellement, remplacez vos parfums avec leur alter-ego en gel douche, crème pour le corps, déodorant, après-rasage, savon, etc. De cette façon, les notes de ces derniers seront plus fidèles et tenaces. Au lieu d’utiliser le parfum Pleats Please d’Issey Miyake, choisissez plutôt la version lait hydratant pour le corps. De même, optez pour une eau de toilette, moins concentrée et plus riche en fraîcheur pendant les saisons chaudes à la place d’un extrait de parfum qui est très capiteux et plus lourd.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »